Actualités Avril 2014

EXAMENS INTERNATIONNAUX DE DANSE CLASSIQUE

MARIKA BESOBRASOVA 2014

 

 

Cette année les Examens qui ont eu lieu au Theâtre de la Pergola à Florence ont réunis plus de 210 élèves. Cette importante participation dénote un succès croissant. En effet :

  • La Session 2011, qui s’est déroulée au Teatro Comunale deVicenza (Italie), a compté 173 concurrents,
  • En 2012, les Examens ont été organisés à Florence et, pour la première fois, par notre Fondation, 175 élèves se présentaient alors,
  • L’année dernière, ils ont eu lieu à Livorno, au Théâtre Goldoni, avec une participation légèrement inférieure.

 

Cette Session 2014, qui s’est déroulée devant un public très nombreux, a réuni des candidats des classes préparatoires jusqu’à la classe finale d’Excellence IV. Le jury a tenu un souligner un net progrès du niveau général des examens.

La réussite du niveau d’Excellence IV, finalisant le cycle d’étude de l’enseignement de Marika Besobrasova, est sanctionnée par la délivrance du « Certificat d’Aptitude de Danseur Classique Professionnel ». 

Il est à noter qu’une élève a obtenu ce Certificat avec mention Bien et, devant cet excellent résultat, le jury a souhaité la participation de cette élève au « Gala Marika Besobrasova » qui eut lieu le soir. 

 

 

GALA MARIKA BESOBRASOVA

 

C’est devant une salle comble et un public enthousiaste que s’est ouvert le « Gala Marika Besobrasova ».

 

En ouverture, le traditionnel défilé qui réunit tous les participants aux examens. Depuis 3 ans Michele Politi en était le chorégraphe et le maître d’œuvre, et cette année, nous avons eu une nouvelle chorégraphie signée par Christophe Ferrari.

Cela semble toujours une gageure de réunir et de coordonner en 4 jours 200 élèves (dont les plus jeunes ont tout juste 6 ans) mais cette année encore la réussite était au rendez-vous et le public ému et conquis.

 

La jeunesse aussi était au rendez-vous avec Giuditta Banchetti (élève ayant obtenue « Certificat d’Aptitude de Danseur Classique Professionnel »), qui a dansé sa variation libre extraite de « Paquita ». Ensuite, les danseurs venant du Conservatoire National Supérieur de Lyon, de la classe de Stéphane Elizabé.

Cette participation de jeunes danseurs faisait ainsi le lien entre l’enseignement de Marika et les professionnels en démontrant ainsi la qualité de cet enseignement. 

 

La brillante prestation de Garegin Pogossian (Prix de Lausanne 2014) dans la variation et coda de « Don Quichotte », ainsi que les fouettés de Rebeca Almendra, sa partenaire, ont éblouis les participants aux examens ayant alors rejoint le public.

 

Le pas de deux de « Giselle » a été interprété par Oksana Kucheruk et Igor Yebra, dans la très belle version de Charles Jude. Oksana Kucheruk, Giselle diaphane et éthérée, et Igor Yebra, Albrecht puissant et dramatique, nous ont offert un vrai moment d’émotion.

 

 

 

La première partie s’est terminée sous les ovations du public avec Viktorina Kapitonova et Dinu Tamazlacaru, dans le pas de deux de La Sylphide.

Dinu est un habitué de notre Gala puisqu’il y a déjà participé en 2010 et 2011 à Vicenza, et comme toujours ses sauts et ses pirouettes ont soulevé l’enthousiasme du public et de tous les apprentis danseurs. Viktorina Kapitonova, une des danseuses étoiles favorites du public connaisseur de Zurich a, elle aussi, emporté l‘adhésion du public par son interprétation de la Sylphide pleine de légèreté et de grâce.

 

La deuxième partie, plus contemporaine, a débuté avec des extraits de « La fille mal gardée » sur une chorégraphie de Marc Ribaud qui a fait toutes ses études à L’Académie de Danse Classique Princesse Grace avec Marika. Une fois encore, le lien avec notre enseignement était présent et Rebeca Almendra et Garegin Pogossian ont apporté toute leur fraicheur à cette chorégraphie.

 

Viktorina Kapitonova a de nouveau était très émouvante dans son interprétation de « La Mort du cygne ». C’est ensuite Florence qui a été à l’honneur avec Letizia Giuliano, la brillante Danseuse Etoile du MaggioDanza et son partenaire Antonio Guadagno, dans une chorégraphie de Giorgio Mancini qui a été directeur du MaggioDanza.

 

Oksana Kucheruk et Igor Yebra lui ont succédé avec le très beau pas de deux « Carmen Dream’s », et leur interprétation pleine de feu, d’élégance et de sensualité a remporté un très grand succès.

 

Dinu Tamazlacaru a une dernière fois charmé le public avec le petit bijou chorégraphique de Ben Van Cauwenbergh « Les bourgeois» sur la musique de Brel.

 

La très belle chorégraphie de Maurice Béjart, le pas de deux extrait de « Light », interprétée par Julien Favreau et Kateryna Shalkina danseurs titulaires des rôles à la reprise de ce ballet en 2013, a terminé avec bonheur cette soirée.

Julien, magnétique et habité et Kateryna d'une féminité tout à la fois bienveillante et sensuelle ont, par cette « lumière », clôturé cette représentation sur une note poétique et émouvante.

 

C’est sur une ovation enthousiaste et générale du public que le Gala s’est terminé avec le salut de tous les danseurs.